post

Vidéo d’Inéru

Nous sommes très heureux de pouvoir partager avec vous aujourd’hui des extraits vidéo d’Inéru que nous avons créé en octobre dernier à Berlin.

Vous avez ainsi un aperçu plus vivant du projet dont nous vous avons déjà régulièrement parlé. 

Nous sommes très reconnaissants envers toutes les personnes et les partenaires qui nous ont soutenus, de près comme de loin, dans cette aventure berlinoise. 
L’association continue d’oeuvrer pour promouvoir et défendre le travail des jeunes créateurs, en France comme à l’étranger, afin de rendre la création artistique accessible au plus grand nombre. 

Si vous souhaitez soutenir nos actions, n’hésitez pas à nous rejoindre.

post

Inéru – Berlin

Après trois belles représentations à Berlin pour Inéru, voici quelques photos pour celles et ceux qui n’ont pas pu être présents. L’occasion pour nous de remercier nos partenaires : l’Institut Français, l’OFAJ, l’Acker Stadt Palast et Bechtsein. 
logo-asplogo_institut_francais_deutschland_2013logo-ofaj
Merci à Florence Le Noene pour les costumes et à Jannis Greff pour les affiches. 

Et bien sûr merci à tous les interprètes pour leur investissement et les beaux moments qu’ils nous ont offerts. 

D’ici quelques jours nous mettrons en ligne la vidéo de ces représentations, n’hésitez pas à vous abonner à la chaine Youtube de l’association afin de ne rater aucune de nos vidéos !

 

post

INÉRU / J-10 avant la création

La création d’Inéru aura lieu dans 10 jours à l’Acker Stadt Palast à Berlin. 

L’occasion de partager avec vous le dernier teaser de la série, ainsi que des photos des répétitions pour vous donner un avant-goût de la pièce.
Toute l’équipe a hâte de vous présenter ce projet atypique !
Inéru est une pièce originale, qui allie le théâtre et la musique de différentes manières, afin d’évoquer les différentes facettes des liens affectifs qui peuvent exister entre deux individus.
Le tout porté par une équipe merveilleuse de douze musiciens, deux sopranos et deux comédiennes. 

Le teaser :

Les photos :

Voici quelques photos choisies. Pour voir plus de photos des répétitions d’Inéru, rendez-vous sur la page Médias du site ou vous trouverez la galerie complète !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

post

Inéru – Teaser #2

C’est avec beaucoup de joie que nous vous présentons aujourd’hui le second teaser d’Inéru. 

La pièce sera créée dans quinze jours à l’Acker Stadt Palast à Berlin. Toutes les informations (horaires, tarifs, réservations) sont sur leur site : http://ackerstadtpalast.de/Events/INERU-Musiktheater

Merci à tous nos partenaires !

Plus d’informations sur la pièce ici.

post

Cet été : « … en pièces. » à la Cour de L’Abbaye

Cet été, trois représentations de « …. en pièces. » auront lieu à la Cour de l’Abbaye à Annecy le Vieux. 

Le sujet11377187_10205732304939845_1908029717701784821_n
Une pièce du rêve et de l’imaginaire.

Quatre personnages féminins sont coincés dans un espace qui les oppresse. Le mystère est gardé sur ce qui se trouve au delà. Entre crises de rire et d’angoisse, chacune avec son caractère tente de garder la communauté à flot. Des rituels ponctuent l’histoire : vont-ils réussir à les sauver, ou est-ce le début de la fin ? 

Le public se retrouve au coeur de ce tourbillon de mots et d’émotions.
Cette pièce poétique se concentre sur l’essentiel : le texte, l’espace, et la mise en scène. Le sens est ouvert afin qu’émerge pour chacun un écho intime de notre relation aux autres et au monde.

La mise en scène sera totalement réadaptée à la cour intérieure de ce lieu magnifique, alliant l’ancien et le moderne et dédié aujourd’hui à l’art contemporain.
Pour avoir un aperçu de la pièce : https://www.youtube.com/watch?v=yp7hqZqknbI

Texte : Eléonore Dupraz
Adaptation et mise en scène : Cie du Domaine Théâtral avec Lucie Delpierre, Lisa Mollier, Eléonore Dupraz et Magali Wachter. 

Dates : Vendredi 24 juin, samedi 9 juillet et samedi 27 août.

Tarifs :
Plein tarif : 15€
Tarif réduit* : 10€
(*adhérent, étudiants, chômeurs)

Horaire : 20h30

Adresse : La Cour de l’Abbaye, 15 chemin de l’Abbaye, 74940 Annecy le Vieux.
Site internet : www.lacourdelabbaye.com (
En ligne prochainement )

Plus d’infos et réservations :
Par mail : reservations@reponses2021.org
Par téléphone : 06.75.41.47.25

photo des nezContacts :
Pour la communication :
Benoît Sitzia : communication.reponses2021@gmail.com
Contact pro :
Eléonore Dupraz : domainetheatral@gmail.com

Retrouvez plus d’informations sur la pièce (descriptifs, images, vidéos, dossier … ) ici :
http://www.eleonoredupraz.com/en-pieces/
ou là : http://reponses2021.org/fr/compagnie-domaine-theatral/actualite-theatre/

 

post

2° Forum International de Création Musicale et Théâtrale

Le 2° Forum approche ! Toute l’équipe de l’association Réponses XX-XXI est mobilisée pour vous proposer une belle édition du Forum International de Création Musicale et Théâtrale qui aura lieu du 30 avril au 7 mai prochain. 

Nous pouvons maintenant vous dévoiler l’affiche de cette édition, réalisée par le graphiste Jérôme Dupraz ( www.jeromepieterdupraz.fr ).

 

Capture d’écran 2016-04-15 à 18.00.34

 

Nous en profitons pour remercier nos partenaires : France Bleu (Radio Partenaire Officiel) ; Fondation Francis et Mica Salabert ( Soutien à la commande d’oeuvre ) ; Ville d’Annecy, Crédit Mutuel ( Prix des Jeunes qui Osent ), ainsi que toutes les personnes qui ont oeuvré à la mise en place de cette édition : adhérents, bénévoles, artistes, …

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le Forum ici ou télécharger le Communiqué de presse  (format .pdf)

Pour réserver vos places, veuillez écrire à : reservations@reponses2021.org
Pour plus de renseignements vous pouvez écrire à : asso.reponses2021@gmail.com

post

Éléonore Dupraz : Composer le théâtre du monde

Le 3 mai dernier, salle Pierre Lamy à Annecy dans le cadre du Forum International de Création Musicale et Théâtrale, nous avons pu assister à la création de la dernière œuvre de la dramaturge et comédienne Éléonore Dupraz.

« …en pièces. » pour quatre comédiennes fut le point de départ des différentes représentations et concerts de ce Forum et le ton en fut donné.

 

Quatre comédiennes « costumées » par la vie de tous les jours, pas de décors et un plan feu réduit au simple éclairage permanent de la scène.
La recette idéale pour décourager les amateurs de plateau fourni et d’effets scéniques truculents.

 

Suné, Kana, Cereï et Temtem (Magali Wachter, Lisa Mollier, Lucie Delpierre et Éléonore Dupraz) entrent en scène.

Sobrement la pièce démarre, les quatre protagonistes s’approprient progressivement l’espace de la salle toute entière.

Nous faisant face, nous entourant, parfois même dissimulées, les comédiennes peignent progressivement un tableau dont le public devient le point de fuite.

L’on sent l’espace se remplir progressivement jusqu’au moment où, plus rien ne semble manquer. Les paroles de chaque personnage semblent mettre les lieux et les spectateurs en résonance et l’on se prend à imaginer, projeter, écouter l’espace.

 

Comment cela est possible ? À quoi cela tient-il ?

 

La prise de conscience n’est pas immédiate tant la surprise est grande. Puis, le temps faisant son œuvre, une réponse semble apparaître :

Les mots, le texte et les liens directs que l’auteur tisse avec le monde et chacun de nous.
La douce réussite de nous écrire sans dévoiler ce qui intimement nous appartient. Libre au spectateur de remplir les espaces soigneusement laissés ouverts par la plume pour qu’à la fin, quand la lumière s’éteint, il y ait construit son propre théâtre.

Quitter la salle en emportant un morceau d’oeuvre qui s’est réalisé avec nous et par nous. Se rendre compte alors que cette dramaturgie à quatre voix, ouvre une porte pour le théâtre de demain. Celle d’une scène authentique, forte d’un texte intelligent et sensible qui compose son rythme, ses sonorités et son espace, sait se passer de tout sauf de l’humain et de ce qu’il raconte de nous.

 

L’écriture d’Éléonore Dupraz sait voir l’autre et l’écrire.

Le temps de ses textes, au contact de la mémoire et de l’instant, les anime pour les dissoudre et les reconstruire sans mesures connues. Les valeurs et les intensités sont pensées et maîtrisées.

 

De cela naît un espace nouveau.

 

Un théâtre qui devient celui de tout un chacun sans distinctions, un monde nouveau ou tout est à faire.

 

Benoît Sitzia