Cie Jusqu’au souffle

              

Créée et dirigée par Lucie Delpierre, Jusqu’au Souffle est une compagnie artistique transdisciplinaire.

Elle est gérée par l’Association Réponses XX-XXI qui, dans son cadre de défense de la création actuelle, lui offre un soutien à la promotion et à la diffusion de ses spectacles.

« Le théâtre est l’endroit du monde où l’ordinaire peut devenir extraordinaire »
Omar Porras

Née d’un besoin commun d’explorations et de recherches vers des formes nouvelles, Jusqu’au souffle rassemble des interprètes d’origines artistiques diverses, ayant en commun ce désir de rencontres et de créations aux frontières des arts.

Nous avons une vision de la création artistique comme une entièreté cohérente, en adéquation avec notre goût de la transdisciplinarité.

Nous pensons que la recherche d’alchimie entre nos différentes disciplines permet, par alliance, de faire émerger un sens nouveau des œuvres que nous abordons.

« L’œuvre doit être le résultat d’un processus organique. »
Mary Wigman

C’est dans un travail sensible et de collectif que s’épanouissent les spectacles de la compagnie.
Notre matière est façonnée de manière vivante, dans un souci d’ouverture, de recherches constantes, d’échanges et de mouvements. Ce qui nous intéresse, c’est la vie, en ce qu’elle est, elle même, mouvement incessant.

« Le travail de compagnie se fait en compagnie »
Omar Porras

C’est de l’ensemble des protagonistes, de leurs idées, de leurs rêves et de leurs désirs partagés autour d’une œuvre, d’un univers ou d’un thème, qu’émergent les projets, avec ces questions qui nous animent :
– Comment le mouvement fait-il émerger le texte ?
– Comment les mots glissent-ils vers le geste ?

C’est dans ce va et-vient constant entre les mots et le corps, entre le texte et la matière, entre l’homme pensant et l’homme animal, que se trouve l’essence de ce qui nous caractérise.

« Je vais au théâtre afin de me voir, sur la scène (restitué en un seul personnage ou à l’aide de personnages multiples et sous forme de conte) tel que je ne saurais, ou n’oserais, me voir ou me rêver, et tel pourtant que je me sais être. »
Jean Genet